Aquarium des lagons

Qui sommes nous

L’Aquarium est un établissement public avec un statut de syndicat mixte constitué de la Nouvelle-Calédonie, la province Sud et de la Ville de Nouméa.

Les objectifs de L'AQUARIUM

Le présent syndicat mixte a pour objet :

 

  • La gestion de l’Aquarium
  • La participation à la promotion, la protection et la conservation des différents milieux aquatiques de la Nouvelle-Calédonie
  • La participation à la promotion touristique
  • La participation à des programmes pédagogiques, de formation scientifique et de recherche
  • La contribution à la diffusion de l’information scientifique et technique en la matière
  • Le développement de relations de coopération avec des institutions et organismes homologues français, européens et étrangers

NOS MISSIONS

Mission 1 : Présentation au public des écosystèmes calédoniens

La mission première de l’établissement est de faire découvrir toute la beauté et la diversité des écosystèmes calédoniens.

La visite de l’Aquarium s’organise comme un voyage à travers les différents milieux de la Nouvelle-Calédonie. Le visiteur emprunte le « chemin de l’eau » sur lequel il découvre tout d’abord les eaux douces puis, en descendant vers la côte, la mangrove et le lagon dans lequel il peut admirer les coraux bâtisseurs de récifs, au-delà desquels la visite se termine par un plongeon dans les profondeurs de l’océan.

Mission 2 : Animation et sensibilisation

L’Aquarium est un outil pédagogique précieux pour découvrir, observer et comprendre les milieux aquatiques.

Au-delà de la présentation des écosystèmes aquatiques, l’Aquarium a pour objectif  de faire prendre conscience à chacun de la fragilité de ces richesses, et de la nécessité de les préserver.

L’information et la sensibilisation du grand public ou des scolaires passent par les visites libres ou guidées, un programme fourni d’animations hebdomadaires et enfin des animations évènementielles, notamment des nocturnes et des expositions temporaires. Grâce à l’implication de nombreux bénévoles, l’Aquarium rayonne également hors de Nouméa, en animant notamment un stand sur les tortues marines de Nouvelle-Calédonie dans les foires de l’intérieur et des îles ou en sensibilisant les touristes à la protection de l’environnement récifal, sa faune et sa flore, sur l’îlot Amédée.

Mission 3 : Centre de recherche

La recherche scientifique a toujours fait partie des missions « historiques » de l’Aquarium des Lagons. Elle s’est traduite, dès l’origine, par la mise en évidence de la fluorescence des coraux, par René Catala, fondateur de l’aquarium de Nouméa, et la publication de plusieurs articles qui ont contribué à la renommée mondiale de l’aquarium de Nouméa.

Au fil des années, la recherche s’est développée et de nombreux partenariats ont été tissés.

L’objectif fondamental est de contribuer, comme il se doit, à l’amélioration de la connaissance des milieux aquatiques calédoniens et, par le transfert des résultats vers le public au travers des animations pédagogiques, et de veiller plus intelligemment à leur protection.

Depuis sa création l’aquarium accueille également des animaux malades, notamment des tortues marines. Depuis la création de la Plateforme Humide Expérimentale (P.H.E.), l’Aquarium dispose d’un centre de soins adapté.

Nos métiers

L’Aquarium des Lagons emploie 22 personnes, aux parcours et corps de métier différents,
mais qui partagent la même passion pour le monde marin et ses habitants.

L’entretien des aquariums et les soins quotidiens à apporter aux animaux marins pensionnaires de l’Aquarium des lagons mobilisent une équipe de 7 techniciens permanents 7j/7, 24h/24.
Leur tâche consiste, chaque jour de l’année, à assurer la qualité de présentation des aquariums, entretenir et diversifier les peuplements, veiller à la bonne santé des animaux, étudier et suivre les reproductions.
Ces techniciens d’aquarium sont très polyvalents ! Ils sont à la fois :

  • biologistes : chaque jour, ils observent les animaux et leur apportent la nourriture ou les soins nécessaires à leur bien-être
  • plongeurs : pour entretenir les aquariums et observer les pensionnaires mais aussi aller chercher de nouveaux organismes dans le milieu naturel ;
  • techniciens d’analyse : pour suivre quotidiennement les paramètres physico-chimiques de leurs bassins : température, salinité, pH… ;
  • soigneurs: pour traiter les pathologies et autres infections des pensionnaires de l’aquarium, notamment des tortues « malades » amenées à notre centre de soins.
  • cuisiniers : en fonction des régimes alimentaires de chaque espèce, ils préparent aliments frais et surgelés (poissons, crustacés, mollusques, légumes) afin de nourrir les animaux selon une fréquence adaptée
  • plombiers : car un aquarium c’est aussi une histoire de tuyaux !
  • mais aussi artistes pour reproduire avec talent les décors naturels.

Les interventions de nos 3 animateurs pendant les horaires d’ouverture de l’aquarium sont des moments privilégiés pour les visiteurs : à la fois pédagogiques et ludiques, leurs prestations peuvent s’adresser à tous les publics.
Elles se déclinent en animations dans le circuit de visite en journée, à l’occasion d’événements particuliers (ex : Journée Mondiale des Océans), ou encore en soirée pendant les 14 nocturnes annuelles.
Les animateurs sont également en charge de la réalisation des expositions temporaires présentées dans l’Aquarium.

C’est toutefois l’accueil du public scolaire qui constitue la majeure partie de leur travail: tout au long de l’année l’aquarium accueille près de 9.000 écoliers et leur propose un panel d’ateliers ou de visites guidées adapté aux différents cycles. (lien : en savoir plus sur les visites scolaires)

Ces animateurs produisent également tous les supports pédagogiques utilisés à l’aquarium : Quiz interactifs, cartels, panneaux d’information, supports d’animation…

La recherche scientifique fait partie des missions historiques de l’Aquarium des Lagons.

L’équipe est constituée d’un responsable, docteur en biologie marine (également investi dans l’animation pédagogique de l’établissement) et d’un technicien de recherche.

Ils contribuent à l’amélioration de la connaissance des milieux aquatiques calédoniens et, par le transfert des résultats vers le public au travers des animations pédagogiques, à veiller plus intelligemment à leur protection.

Pour se faire, ils réalisent des études en interne ou en partenariat.

Ce qui consiste notamment à l’élaboration des protocoles expérimentaux, le travail de terrain/échantillonnage, l’analyse des données, et la rédaction d’articles scientifiques et de rapports.

La cellule de maintenance assure un travail essentiel mais ô combien ingrat : leurs interventions sont le plus souvent invisibles du grand public !
Et pourtant, ils sont présents sur tous les fronts pour entretenir et réparer les installations techniques (pompes, filtration, aération, éclairages, climatisations) de l’ensemble de l’aquarium, de la zone de visite aux galeries techniques, en passant par les bureaux et le parc.
Ils contribuent également aux différents chantiers de l’aquarium en apportant leur savoir-faire tant au niveau de la plomberie, que de la menuiserie ou encore de l’électricité.

Une visite de l’aquarium ne serait pas ce qu’elle est sans les hôtesses d’accueil.
Au nombre de quatre (deux à la billetterie, deux à la boutique), ces professionnelles souriantes sont souvent le seul contact du public avec le personnel de l’aquarium.
Leur rôle est donc tout à fait indispensable au bon fonctionnement de l’établissement mais aussi et surtout à son image.

Enfin, le personnel administratif composé du directeur, de deux secrétaires-comptables et d’une chargée de communication (à mi-temps) joue un rôle plus « traditionnel » en assurant la bonne marche de l’établissement.
Gestion des bons de commande, des factures, des payes, des relations avec les fournisseurs, mais aussi des relations institutionnelles et du plan de communication, sans oublier la fixation des objectifs annuels et la création de partenariats internationaux. Les tâches assurées par les administratifs sont très variées et permettent à l’Aquarium de se maintenir à flot, de se faire connaître et d’élargir son champ d’actions.

Les coulisses

En termes de structures, il y a bien sûr la zone de visite à laquelle les visiteurs sont habitués, mais à l’Aquarium beaucoup de choses se jouent en coulisses.

En 2011, un espace a été aménagé sur l’emplacement de l’ancien Aquarium pour d’accueillir la PHE : Plateforme Humide Expérimentale

Cette PHE (Plateforme Humide Expérimentale) est destinée à l’accueil et à l’acclimatation des animaux, ainsi qu’à leur a mise quarantaine, leur traitement et leur stabulation. La PHE permet également de poursuivre des travaux de recherche et d’expérimentation.

La PHE est composée d’un bâtiment de plus de 400 m2 contenant le bureau des techniciens, des vestiaires, des locaux technique et divers espaces modulables dédiés à l’accueil, à l’acclimatation, au traitement et à l’élevage des animaux. Certains espaces sont également dédiés à la recherche scientifique et à diverses expérimentations sur la reproduction de divers animaux marins (méduses, coraux, poissons, échinodermes, mollusques). Un espace d’environ 200 m² a également été aménagé en extérieur pour accueillir les volumes consacrés à l’élevage des coraux ou encore au soin des tortues.

  • – Ce bâtiment est divisé en 4 espaces :
  • – Bureaux pour les techniciens d’aquarium
  • – La zone expérimentale divisée elle-même en :
  • – 3 salles fermées pour l’acclimatation ou le traitement des animaux (avec traitement des rejets)
  • – Une grande halle centrale pour un aménagement modulable
  • – Des locaux servant de vestiaires, zone de gonflage des bouteilles (compresseur) et zone de remisage du matériel de capture

Une plateforme extérieure permet également d’accueillir les volumes consacrés au bouturage et à l’élevage des coraux ou encore l’accueil des tortues.

Ce bâtiment a
plusieurs fonctions :

  • 1/ La quarantaine : pour éviter toute contamination, les organismes récoltés doivent subir une période de quarantaine avant leur introduction dans les aquariums de la zone de visite.
  • 2/ L’acclimatation : après la récolte, les animaux passent par une phase d’acclimatation dans la PHE. Cette étape va leur permettre de s’adapter en douceur aux conditions de vie en captivité (changement de nourriture par exemple).
  • 3/ La stabulation : pour les besoins de la présentation au public, il faut pouvoir disposer d’animaux en réserve, notamment en ce qui concerne les gros spécimens qu’il faut acclimater longtemps avant de pouvoir les transférer dans les bacs.
  • 4/ Le traitement : certains animaux peuvent malheureusement développer des pathologies. Ils sont alors extraits de leurs bacs pour être soignés. L’Aquarium travaille régulièrement avec des vétérinaires de Nouméa. Les tortues marines blessées ou malades sont également accueillies et soignées à l’aquarium avant d’être relâchées (environ une dizaine chaque année).
  • 5/ L’expérimentation : dans le but de limiter notre empreinte écologique, des expérimentations sont menées sur la reproduction de divers animaux marins (méduses, coraux, poissons, échinodermes, mollusques). L’équipe scientifique de l’Aquarium travaille également sur des programmes de recherche avec les différents instituts du Territoire.