La mangrove

Baladez-vous entre terre et mer !

Transition entre la mer et la terre, la mangrove, caractérisée par ses palétuviers, s'étend sur s'étend sur la bande littorale. Une multitude d'espèces animales vit au sein des racines de palétuviers. Garde-manger et nurserie, la mangrove compte environ 260 espèces de poissons. Amusez-vous à observez ces deux espèces qui semblent contrefaites mais sont parfaitement adaptées à leur milieu : les crabes violonistes et les périophthalmes.
Bord de plage
C'est le royaume du crabe violoniste, appelé ainsi à cause de l'énorme pince du mâle. Cette pince démesurée est un « outil » de communication. Les crabes violonistes présentent des comportements sociaux relativement évolués. Leur pince et la riche gamme de sons qu'ils produisent leur servent à défendre leur territoire, à communiquer ou à parader. La mangrove est également le domaine du périophtalme. Habitant permanent de la mangrove, le périophthalme est un poisson étonnant qui vit la majeure partie de son temps sur la terre ferme.
Le bac mangrove
La particularité de ce bac est de posséder un système de marées, indispensable à la survie des palétuviers : les racines de ces derniers doivent être régulièrement hors de l'eau sous peine de s'asphyxier. Les majestueuses sélènes évoluent entre les racines échasses des palétuviers.



Les crabes de palétuvier
En Nouvelle-Calédonie, le crabe de palétuviers est surtout présent sur les côtes ouest et nord. Ses grosses pinces lui permettent d'attraper les mollusques et les crustacés dont il se nourrit. La dernière paire de pattes est aplatie en nageoires. Les adultes passent la plupart de leur vie entre les racines de palétuviers ou sur les plateaux situés entre la mangrove et le lagon. Ils s'abritent généralement dans des trous creusés dans la vase.










Cœur de Voh


La mangrove calédonienne s'étale sur 200 km2 25 000 hectares sans les tannes. Elle est célèbre dans le monde entier par le cœur qu'elle dessine naturellement dans la commune de Voh. 
 
 

Station d'épuration


La mangrove a un rôle écologique important. Elle a un fort pouvoir d'épuration. Elle sert de filtre aux eaux chargées de sédiments. Elle est le point de départ de nombreuses chaînes alimentaires.

De l'eau dans les bajoues


Le periophthalme sort souvent hors de l'eau à marée basse : il a développé des nageoires lui permettant de se déplacer en sautant. Pour que ses branchies ne soient pas à sec, il accumule de l'eau dans ses bajoues. Comme les grenouilles, il est également capable de respirer par la peau. Ses yeux ont une structure double, lui permettant de voir aussi bien sous l'eau qu'à l'air libre.