Les récifs de Nouvelle‐Calédonie frappés par un épisode de blanchissement massif

Les récifs de Nouvelle‐Calédonie frappés par un épisode de blanchissement massif.


Jusqu’à présent préservés, les récifs coralliens de Nouvelle‐Calédonie subissent depuis quelques semaines un épisode de blanchissement massif. Les scientifiques de l’IRD et les communautés littorales se mobilisent.

 

1

 

Les communautés coralliennes des lagons et des récifs de Nouvelle‐Calédonie subissent depuis quelques semaines un épisode de blanchissement massif.

Inscrits depuis 2008 au patrimoine mondial de l’Unesco, les récifs calédoniens constituent avec la Grande Barrière australienne la plus longue formation corallienne au monde. Réputés pour être en bonne condition, ils avaient jusque‐là échappé à un tel phénomène.

Bien que plusieurs épisodes aient été signalés dans le passé, ils étaient localisés ou n’avaient touché que quelques espèces tandis que les autres récifs de par le monde subissaient un blanchissement massif. Les observations menées depuis plusieurs semaines par les chercheurs de l’IRD, mais également par l’association Paladalik et des usagers du lagon soulignent l’ampleur du phénomène à l’échelle spatiale mais également au niveau des espèces.

Téléchargez le communiqué de presse de l'IRD en cliquant ici

 

SUIVI PARTICIPATIF DES POPULATIONS


Le suivi des récifs coralliens à travers le réseau RORC (Réseau d’Observation des Récifs Coralliens de Nouvelle‐Calédonie) implique l’association Paladalik (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) et les tribus du grand sud. L’association a mis en place une cellule de veille et les observations seront transmises aux gestionnaires de l’environnement.

Pala Dalik a besoin de vous pour mieux quantifier le blanchissement éventuel des récifs du caillou. Toutes nos/vos observations seront transmises aux gestionnaires de l’environnement.

Pour rappel, le blanchissement du corail survient quand les conditions de température (trop élevée) ou de salinité (trop basse, suite à des pluies diluviennes par exemple) ne sont plus bonnes pour le corail.
En réponse au stress environnemental, le corail expulse les algues micro-symbiotiques (zooxanthelles) contenues dans ses tissus. Les zooxanthelles participant à donner sa couleur au corail, en leur absence, le corail devient blanc => on voit par transparence le squelette calcaire du

 3

 

4

 

Comment être sûr(e) de ce que vos observez?
Un récif peut devenir « blanc » pour plusieurs raisons :
- stress environnemental
- prédation par corallivores (Acanthaster planci ou autre)
- maladie corallienne
- abrasion/étouffement

 

Merci de prévenir l'association si vous observez un phénomène de blanchissement par stress environnemental.
L’idéal est de leur envoyer :
- un point GPS ou le nom du récif + commune
- la date
- l’étendue du blanchissement (grosso modo : quelques coraux? plusieurs mètres carrés? plusieurs dizaines ou centaines de mètres carrés?)
- une photo

Merci de faire circuler ce mail dans votre réseau de plongeurs!

 

 

Retour : Actualités