Nos spécificités

big

Visiter l’aquarium des lagons, c’est la garantie de découvrir les écosystèmes calédoniens au plus près de la nature.

La présentation de coraux vivants a fait la réputation de l’aquarium depuis sa création en 1957. Son fondateur, le Dr. Catala était parti du simple constat que pour présenter des organismes vivants, il devait « suffire » de reproduire leurs conditions de vie. C’est ainsi qu’il a conçu son aquarium : avec de l’eau du lagon et de la lumière naturelle.

L’eau du lagon
Nos aquariums sont en circuit ouvert : l’eau de mer est renouvelée en permanence offrant des conditions de vie quasiment identiques à celles du lagon aux organismes qui les peuplent. L’eau est ainsi pompée (capacité de 3 X 90 m³/h) dans la baie des citrons pour alimenter, après une première filtration, un bassin de décantation (400 m³) sur la colline une vingtaine de mètres plus haut, d’où l’eau de mer décantée descend par gravité jusqu’à l’aquarium.

Un système de filtration complémentaire sur chaque bac permet d’améliorer la qualité de l’eau, notamment la clarté et également de se prémunir d’une pollution éventuelle de la prise d’eau en mer en autorisant un fonctionnement en circuit fermé en cas de besoin.

Visite en éclairage naturel
Les coraux vivent en symbiose avec des algues microscopiques qui leur fournissent l’essentiel de leur nourriture. Or ces algues, comme tous les végétaux, ont besoin de la lumière pour synthétiser leur nourriture (photosynthèse). Le Dr. Catala a donc installé des verrières au dessus de tous les bacs qui sont ainsi exposés à la lumière du jour permettant aux coraux de s’épanouir.

L’aquarium des lagons abrite en effet ce qui constitue sans doute la plus vieille colonie corallienne « née » en captivité : un polype d’echinopora, sans doute entré via le pompage, s’est en effet développé dans un bac de l’ancien aquarium… depuis 1966. La colonie a été transférée dans le nouvel établissement où elle continue de prospérer.

Toutefois, les nouveaux bacs sont plus grands et surtout plus profonds que les anciens et la lumière naturelle peine à éclairer convenablement toues les zones. Afin de pouvoir implanter des coraux dans des conditions optimales, des éclairages artificiels complémentaires ont été installés.