Efficacité et durée du marquage transgénérationel au Baryum 137

 

 

 

 

 

 

 

Ce projet est réalisé dans le cadre d'une collaboration avec l’unité de recherche IRD – UMR 227 CoRéus intervient dans le projet ANR COMPO
« Connectivité des Populations Marines Application au Lagon Sud de Nouvelle-Calédonie » dont l’objectif est d’étudier la connectivité chez un poisson récifal Dascyllus aruanus par microchimie des otolithes, génétique, modélisation biophysique et modèle de métapopulation.

Le projet consiste à injecter les parents Dascyllus avec des doses faibles de Baryum enrichi en isotope 137, ce qui crée une signature microchimique indélébile dans le noyau des otolithes des embryons à naitre. Une fois les œufs pondus, les larves réalisent une phase planctonique pélagique pendant environ 2-3 semaines avant de recruter sur le récif. L’analyse du Baryum 137 dans le noyau des otolithes de juvéniles collectés à différentes distances du récif d’injection des parents permettra d’obtenir une matrice de connectivité réelle servant de base aux approches de modélisation. Néanmoins, cette technologie est nouvelle et n’a jamais été utilisée. Le rôle de l’Aquarium est donc de tester, en conditions contrôlées, l’efficacité et la durée du marquage transgénérationel au Baryum 137. Une salle a été spécialement aménagée dans la zone technique et 15 familles Dascyllus ont été mises en élevage puis marquées. Les premières pontes ont été observées début 2012. Les premières analyses seront faites en métropole, à la fin du premier semestre 2012, par l’équipe IRD.